Comment tenir son outil pour le lettrage créatif?

Vous avez votre premier outil pour vous lancer dans le lettrage créatif mais vous vous demandez comment le tenir?

Est-ce qu’on le tient comme un stylo classique ? Notamment quand on ne tient pas forcément son stylo dans les règles de l’art apprises à l’école ? Je vous rassure tout de suite, même si je suis enseignante, je suis très loin de tenir mon stylo comme je l’enseigne: une jolie pince entre le pouce et l’index…je suis plutôt du genre “je le tiens comme il vient”.

Mais, si vous voulez progresser et obtenir un résultat optimal dans cet art, il va falloir essayer de mettre de côté les automatismes de l’écriture manuscrite et adopter une posture plus adaptée à ce nouvel outil.

Et si on est gauchère/gaucher, comment faire? Rassurez-vous, j’ai essayé d’identifier les difficultés que vous pourriez rencontrer et de vous apporter des solutions.

Quelle est la bonne posture et comment tenir l’outil?

Avant de commencer, je vous conseille vivement de secouer un peu vos bras, remuer vos épaules et relâcher tout ça! Pour avoir fait de multiples loisirs créatifs, je trouve que le lettrage a un effet particulièrement relaxant, alors détendez-vous, ne vous crispez pas, ne vous stressez pas si vous n’y arrivez pas au départ et profitez!

Posture générale: Quand on débute, absorbé(e) par la concentration, on a tendance à se pencher trop avant. Mais, notamment parce qu’un lettrage peut durer longtemps, il faut se forcer à rester assez droit. Ça vous permettra d’éviter les douleurs au dos mais aussi d’éviter de vous crisper sur votre feuille. Relâchez vos épaules, détendez-vous, redressez-vous. Le lettrage a un effet très relaxant alors profitez-en, conserver une position agréable!

Positionnement de la main: pour limiter les tremblements, votre avant-bras et votre main doivent être en appui sur la table. Pour cela, l’ensemble formé de la phalange de votre auriculaire, en passant par le bord extérieur de votre main, jusqu’à votre avant-bras, doit être en léger appui.

Positionnement de la feuille: La position de la feuille varie selon que vous souhaitiez écrire de manière verticale ou de manière oblique. Si vous optez pour une écriture verticale (personnellement c’est ce que je conseille au départ), votre feuille doit rester droite face à vous. Si vous optez pour une écriture oblique, aidez-vous au départ de lignes de repères obliques. Vous devez placer la feuille de manière à ce que les lignes obliques soient à peu près perpendiculaires à vous.

Tenue de l’outil: L’outil, en appui sur le majeur, doit être tenu entre le pouce et l’index (on retrouve la fameuse jolie pince de l’école). Le pouce et l’index doivent légèrement se toucher. Votre outil doit être positionné de manière à ce que la pointe forme un angle de 45° avec la feuille.

Petits conseils supplémentaires: Allez lentement! Gardez à l’esprit qu’il s’agit tout autant de dessin que d’écriture. Alors prenez le temps et essayez d’avoir un mouvement fluide, de ne pas vous crisper.Cela évitera également d’appuyer trop fort et cela préservera la pointe du feutre.

Est-ce que l’on tient de la même manière un porte-plume?

  • Pour un porte-plume droit, il faut le tenir de manière à ce que la plume soit dans l’alignement du trait que l’on trace. Cela permettra à la plume de s’écarter correctement pour faire couler l’encre. Il faut également faire attention à bien tenir le porte-plume près de la plume. Cela permettra de mieux le manipuler. La technique des déliés et des pleins est identique mais attention pour les déliés (traits ascendants) à exercer une pression minimale pour éviter de griffer le papier.
  • Un porte-plume oblique se tient comme un porte-plume droit, mais on peut se permettre de jouer un peu sur l’angle d’inclinaison, en plaçant son porte-plume un peu plus de manière perpendiculaire par rapport à la feuille.

Et pour les gauchers?

Un gaucher peut tout à fait faire du lettrage créatif au même titre que les droitiers. Mais, il peut rencontrer quelques difficultés que j’ai essayé de recenser ainsi que des astuces pour y remédier!

La principale difficulté des gauchers va être le frottement de la main sur les lettres fraiches et donc de voir l‘encre s’étaler.

La première astuce peut être de mettre une feuille sous votre main pour éviter le frottement (que vous ferez avancer à chaque fois que vous avancez votre main).
La deuxième astuce est de revoir le positionnement de la main. Selon les gauchers, on peut rencontrer trois façons de tenir le stylo dans la vie quotidienne: par-dessus, par-dessous et de côté. Pour ceux qui tiennent leur stylo par-dessus et de côté, il va falloir faire en sorte de tenir son outil par-dessous. Mais, de la même manière qu’un droitier, il s’agit de revoir sa posture habituelle pour une position adaptée à cet art.

Il faut donc positionner sa main sous la ligne d’écriture et faire pivoter la feuille de 45° (1/4 de tour) vers la droite.

Et pour écrire en oblique? Il s’agira de faire l’inverse, d’incliner sa feuille de 45° (1/4 de tour) vers la gauche et de placer sa main au-dessus de la ligne d’écriture.

La deuxième difficulté qui peut apparaitre se trouve dans les exercices quand on débute. Comme à l’école dans les cahiers d’écriture, les gauchers sont souvent oubliés et les modèles sont placés sur la gauche de la feuille. De ce fait, dès que le gaucher commence à écrire, sa main cache le modèle. C’est pour pallier à cela que dans mes guides, j’intègre toujours un modèle sur la gauche mais également sur la droite de la feuille.

À retenir

Ne désespérez surtout pas si vous vous sentez mal à l’aise dans cette posture au départ. C’est tout à fait normal, et j’ai ressenti la même chose. Avant de commencer, prenez toujours un instant pour revoir votre posture. Vous verrez petit à petit vous vous sentirez de plus en plus à l’aise et cela vous aidera à obtenir de meilleurs résultats.

L’essentiel à retenir:

  • Dos droit.
  • Avoir un appui stable de l’avant-bras à la première phalange de l’auriculaire en passant par le bord extérieur de la main.
  • Tenir le feutre ou pinceau entre le pouce et l’index qui se touchent légèrement.
  • L’outil doit être en appui sur le majeur.
  • La pointe du feutre ou pinceau doit former un angle de 45° avec la feuille.

Voilà, j’espère que cela vous aidera mais n’hésitez pas à laisser un petit commentaire si vous avez d’autres questions, ou si cet article vous a plu!

À très vite! Virginie

Pour débuter le lettrage créatif, j’ai mis à votre disposition un guide gratuit avec des exercices sur les traits de base.

Cliquez ci-dessous pour accéder au téléchargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *